Fiche descriptive

  • Affluent rive gauche
  • Longueur : 28 km
  • Affluent : La Gorre (9 km)
  • Communes traversées : Chatignac, Poullignac, Passirac, Berneuil, Brie sous barbezieux, St Aulais la chapelle, Angeduc, exutoire à Ladiville
  • Bassin versant : environ 79 km²

Très rectifiée en amont avec son affluent la Gorre, dans un paysage à production dominante céréalière, le cours d’eau de la Maury retrouve une belle sinuosité avec plusieurs bras et des zones humides avant sa confluence avec le Né. Très peu cloisonnée, quelques radiers de ponts et des ouvrages hydrauliques de type pelles (4) sont les seuls obstacles à l’écoulement.

La rivière essuie des manques d’eau récurrents chaque été. Une mauvaise oxygénation et des pollutions organiques et minérales expliquent l’absence de poissons.

Les boisements en bords de rivière, lorsqu’ils sont présents, se composent essentiellement de végétation buissonnante de saule et de ronciers, avec par endroits des aulnes et ormes morts. Le bassin versant est assez pentu, et boisé par endroit sur les sommets. La végétation est plus sèche avec des boisements de résineux qui se rapprochent des paysages de la Dordogne.

De nombreux étangs, sources et lavoirs parsèment le bassin versant et du patrimoine égaye encore le secteur : église, moulin … Les châteaux d’eau de Berneuil et Brie sous Barbezieux permettent de situer les vallées, et une station d’épuration des eaux de Poullignac assure le traitement des eaux pour 200 Equivalents Habitants (qualité de rejet insuffisante).

La problématique du bassin versant est surtout due à la déprise des prairies au profit de la culture céréalière, plus rentable, et qui liée à de fortes pentes, génère des taux de nitrates plutôt élevés, et en augmentation. La rectification de l’amont pour des travaux agricoles a amplifié ce phénomène, et les substrats au fond du cours d’eau en témoignent.

Quatre ouvrages hydrauliques, radiers de ponts, sont présents.

Les pollutions diffuses, l’absence de haies et la rectification des sources et du cours d’eau sont les manques majeurs de cette rivière pour retrouver un bon état.